immobilier nice


Biographies
  Retour aux biographies
Romain Gary et "La promesse de l'aube"
Hôtel-pension Mermonts

Cet immeuble d'inspiration arts-déco, situé au 7 boulevard François Grosso, fut pendant longtemps l'hôtel-pension "Mermonts" avant d'être transformé en une copropriété d'habitation.
Cette adresse, c'est la rencontre de Romain Gary avec Nice, c'est toute son adolescence, c'est la fin de vie de sa mère ... Voici comment débute en 1927 cette histoire, évoquée par Romain Gary dans "La promesse de l'aube" :

"Ce fût à cette époque que ma mère fit sa meilleure affaire, la vente d'un immeuble de sept étages dans l'ancien boulevard Carlone, aujourd'hui boulevard Grosso. Il y avait déjà plusieurs mois qu'elle parcourait inlassablement la ville à la recherche d'un acheteur, sachant bien qu'il y avait là un tournant décisif ... Ce fut tout à fait par hasard que l'acheteur se présenta. Un jour, une Rolls-Royce s'arrêta devant notre maison, le chauffeur ouvrit la portière, un petit monsieur rond en descendit, suivant une belle jeune dame ... Non seulement le petit M. Jedwabnikas acheta l'immeuble, mais encore, frappé, comme tant d'autres avant lui, par l'esprit d'entreprise et l'energie de ma mère, il lui en confia la gérance, acceptant séance tenante la suggestion de transformer une partie de l'immeuble en hôtel-restaurant. Ce fut ainsi que naquit l'Hôtel-Pension Mermonts ... Trente-six chambres, deux étages d'appartements et un restaurant ...".

D'après les informations recueillies, la réception de l'hôtel était à l'emplacement de l'actuelle agence immobilière, quant au restaurant il était dans le local de l'actuelle boulangerie-pâtisserie, avec ses cuisines en sous-sol. L'hôtel disposait de 2 ascenseurs, dont un de service qui n'est plus utilisé de nos jours. Romain Gary logeait au dernier étage, il évoque d'ailleurs dans "La promesse de l'aube" la vue qu'il avait de sa chambre sur la rue Dante et la Buffa.

A Nizza, sul viale Francois Grosso al numero 7, questo palazzo in stile liberty era un hotel gestito dalla madre del grande romanziere Romain Gary, prima di essere trasformato in una cooproprietà di abitazioni. Questo indirizzo corrisponde all'adolescenza di Romain Gary, e alla fine della vita di sua madre, racconti riportati nel romanzo"La promessa dell'alba" dello stesso scrittore. La reception dell'hotel era situata al posto dell'attuale agenzia immobiliare e quanto al ristorante, si trovava dove ora vi é una pasticceria. La pensione disponeva di due ascensori, di cui uno era di servizio e che oggi non viene più utilizzato. Romain Gary alloggiava all'ultimo piano da cui poteva ammirare la via Dante.

This Art Nouveau building, located on Francois Grosso boulevard n°7, was an hotel until fourty years ago. Before the world war II, the famous writer Romain Gary lived in this place with his mother who managed the hotel, as he reported in the novel "The promise of the dawn". The reception was located at the place of the real estate agency and the restaurant stood where now there is a bakery.